Les corps invincibles

by Charles Robert

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

1.
2.
03:21
3.
03:54
4.
5.
03:34
6.
03:10
7.
8.
9.
04:33

credits

released May 10, 2019

Charles Robert : Paroles et musique, Synthétiseurs, piano, guitare, basse, percussions, programmation, arrangements, réalisation et mixage. Enregistré en presque totalité dans le studio maison de Charles.

Jean-Sébastien Tibasse Fournier : Mixage, Mastering, aide à la réalisation

Pierre Duchesne : Mastering

Simon Blouin : Aide à la réalisation

Francesca Como : Voix sur «Quitter le chaos», «Dans nos mains, no coeurs» et «Baleine»

Piano enregistré au studio Treatment room. Prise de son par Ghyslain Luc Lavigne

Martin Lavallée : Ajout de vraie batterie sur la chanson «Michelle»
Enregistré au Studio Goulet’s Mansion. Prise de son par Clément Goulet

Caroline Tosti : Artwork pochette

Jean-Philippe Sansfaçon: Photo album

Marin Blanc : Graphisme

license

all rights reserved

tags

about

Charles Robert Montréal, Québec

contact / help

Contact Charles Robert

Streaming and
Download help

Track Name: Les corps invincibles
Si les barrières s’écroulent
Je danserai dans la foule
L’envie poignante de m’élancer
Sans retenue, désarmé

Encore une fois
Immobile
mes pieds lourds de ferraille
Dans mon coin figé
Un noeud dans les entrailles

Je vois les corps invincibles
Libre jusqu’au bout des doigts
Dessinant des cercles dans le vide

Ref

Une fois de plus
Engourdi
Mon corps d’épouvantail
Reste planté là
À tanguer vers la faille

Je rêve de danser parmi eux
Libre jusqu’au bout de moi
Les bras hauts dans l’espace

Les bras hauts dans l’espace
Dessinant des cercles dans le vide

Si les barrières s’écroulent
Je danserai dans la foule
L’envie poignante de m’élancer
Sans retenue, désarmé (libéré)
Track Name: 1123
J’écris des mots
Un éloge à ta beauté
Je me souviens de ta peau
Un paysage de février

La distance, ma mémoire
Je te vois, toi qui danses
Nos vies éparpillées nous séparent
J’te veux près de moi

Je lis tes gestes
Un grand livre ouvert
Ta douceur me berce
Les vagues dans la mer

On inventait que du beau
Nos mains comme des serres,
Nos dents comme des crocs
Par delà les nuages, nos têtes en apesanteur

La distance, ma mémoire
Je te vois, toi qui danses
Nos vies éparpillées nous séparent
J’te veux près de moi
Track Name: Valser
Nos regards perdus fixent la glace sur le fleuve agité
La houle blanche trace des lignes comme le font mes doigts sur ta peau
L’hiver s'accroche au printemps qu'on attend impatient
Le corps au chaud, dans mes bras, tu rêves au firmament

Quand la solitude hivernale nous ronge l'épiderme
On s'enferme pour faire entrer un peu de chaleur dans nos veines
Avril à nos portes, mais le désert blanc nous fait l'oublier
Le corps au chaud, dans mes bras, on se met à valser

On fera de nos vies un printemps, une route pavée de lumière
Cultivant le beau, loin du mépris et des froids polaires
Track Name: Dans nos mains, nos coeurs
Tu m’sors de l’abîme
Dans ta main mon coeur
Tu es l’ultime
J’observe la splendeur
Je monte jusqu’à la cime
Je suis vainqueur
Au fond de ma poitrine
Un élévateur

Tu vois mes fantômes
D’hier et d’aujourd’hui
Tu ouvres mon royaume
Le beau et l’incompris
T’as percé ma couche d’ozone
Tu réchauffes ma vie

J’ai laissé couler
Ma joie dans mes larmes
J’ai baissé la garde
Rendu mes armes
Dans tes yeux le monde
Tes sourires me répondent
Dans tes yeux le monde

On sort de l’abîme
Dans nos mains nos coeurs
On est l’ultime
Observant la splendeur
On monte jusqu’à la cime
Nous sommes vainqueurs
Au fond de nos poitrines
Un élévateur
Track Name: Baleine
Le monde en tempête
Se lance en désordre
Des grenades par la tête
La joie se désaccorde

Un bateau à la dérive
Des hommes fuyant la mort
L’espoir porté à bout de bras

Le regard de mille vies
D’une enfant de huit ans
Les yeux clairs et grands
Qui rêve aux baleines

Les clôtures s’érigent
Coupent l’oxygène
Les canons qui grondent
Répandent la haine

Les chaines au cou
Les pieds dans la boue
Résonnent les sirènes
Track Name: Michelle
Il l’aurait amenée avec lui
Qu’elle voit l’océan à vue de dieu
Surplombant la neige des cieux
Les oreillers volants

Il aurait voulu l’embrasser
Pour assouvir ce grand désir
La prendre si tendrement
Et ne plus jamais fuir

Il a senti la force d’un trou noir
Son étoile aspirée
Il s’imagine une autre vie
Où ils auraient été diamant

Il franchirait l’immense rivière
Combattant les tourbillons, les requins
Diviser comme Moise la mer
Et courir jusqu’à demain
Pour aller chercher sa main
Track Name: Le bonheur te va bien
Prise dans le carrefour giratoire
Les rêves perdus, le coeur gris
Tu t’enfargeais dans le noir
Te croyant seule dans l’infini

Et puis la lumière est entrée
La lumière est entrée

Comme le bonheur te va bien
L’ascenseur qui te mène en haut
Comme le bonheur te va bien
Ton chant comme celui des oiseaux

Des traces blanches sur tes poignets
Empreinte profonde d’une longue bataille
Où tu cherchais une autre paix
Une lueur, un reflet

Et puis la lumière est entrée
La lumière est entrée

Comme le bonheur te va bien
L’ascenseur qui te mène en haut
Comme le bonheur te va bien
Ton chant comme celui des oiseaux

La tristesse ne coule plus dans tes veines
La lumière est entrée
Ton être entier est un poème
Où la lumière est entrée
Track Name: Quitter le chaos
Je veux enlever les chaines
Enroulées à mon cou
J’me suis causé assez de peine
Je veux me tenir debout

J’vais tuer mon capitaine
Lui qui me dit non
Qui rationne mon oxygène
Qui brûle mes crayons
Qui bloque les rayons

Je veux quitter le chaos
Où je suis mon pire ennemi
Loin de mes idéaux
Le corps affaibli

La tapisserie est grise
Le désordre sans contrôle
Le malheur et son emprise
Son poids sur mes épaules

J’vais tuer mon capitaine
Lui qui détruit mon décor
Dans l’eau lointaine
J’vais le jeter par-dessus bord
J’vais franchir la ligne de départ

Tout droit à contre vent
Il faut que je saute
Là où je me sens vivant
À ma nouvelle aube
Track Name: J'irai
J'irai sur le chemin sans fin et abrupt
Qu’importe les tremblements, le doute, les égratignures
J'irai sur le chemin sans fin et abrupt
C'est ma seule certitude

T’as demandé la route
Pour me retrouver
Mais y a pas de plan
Y’a juste droit devant

Tu m'as demandé la route
Pour me retrouver
Mais y a pas de plan
Y’a juste droit devant

Et puis j'aime mieux être seul
Je m'y suis habitué
Peut-être qu'un jour
Au milieu d’un détour
Des courbes d’un passage
Je te tendrai la main pour de vrai
Mais pour l'instant
J’aime mieux être seul

J'irai sur le chemin sans fin et abrupt
Qu’importe les tremblements, le doute, les égratignures
J'irai sur le chemin sans fin et abrupt
C'est ma seule certitude
Je vais sur le chemin sans fin et abrupt
Qu’importe si le sol s’ouvre sous mes pieds
Je vais sur le chemin sans fin et abrupt
Mille excuses de ne pas t'amener avec moi

If you like Charles Robert, you may also like: